Humiliation : Hollande accuse les magistrats de lâcheté et de « jouer les vertueux » !


cuoqntkwaaae4owLa confiance est bel et bien rompue entre le président de la République et les magistrats. Dans le livre « Un président ne devrait pas dire ça » de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, François Hollande a qualifié la justice d’ « institution de lâcheté », a accusé les magistrats de « se planquer, jouer les vertueux. » Le chef de l’Etat avait enfin confié que selon lui « la justice n’aime pas le politique. »

Non, François Hollande ne regrette rien !

Les plus hauts magistrats du pays le premier président de la Cour de cassation, Bertrand Louvel, et le procureur général de la même instance, Jean-Claude Marin, ont immédiatement demandé audience à l’Elysée et ont été reçu le 12 octobre au soir.

Peu de choses ont filtré de cet entretien auquel participé également le Garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas, mais selon Europe 1, l’entrevue s’est déroulée dans un climat glacial. Le président n’a pas renié ses propos, se contentant de demander à être jugé sur ses actes, son respect du cours de la justice et on pas sur les déclarations incriminées.

Une supplique qui ne convainc pas Céline Parisot, la secrétaire générale de l’Union syndicale des magistrats (USM), syndicat majoritaire qui avait demandé à François Hollande de revenir sur ses déclarations. Elle a réagi :

« Non, ça ne nous suffit pas. Ce qu’avait demandé l’USM hier était très clair: que ces propos soient retirés ou infirmés. Manifestement, il n’a fait aucun des deux. Nous sommes vraiment sous le choc. Ces propos sont inadmissibles d’autant plus qu’ils relèvent d’un double-discours du président de la République qui était vendredi à notre congrès et qui n’a pas du tout tenu ces propos. Il était au contraire dans le respect de l’institution judiciaire. On voit bien qu’il y a ici un décalage extrêmement important. »

Lors du congrès de l’USM du 7 octobre dernier, François Hollande avait assuré que : « Ce sont d’abord les magistrats qui font la grandeur de la justice. » Un souvenir déjà douloureux pour Céline Parisot: « Malheureusement, ce n’était pas le fond de sa pensée. Nous sommes aujourd’hui extrêmement déçus. Y a-t-il eu une forme d’hypocrisie, la vérité de ce qu’il est est-elle dans ce livre ? C’est vraiment regrettable, on n’avait pas besoin de ça. »

Sources :

Confidences de François Hollande: les magistrats dénoncent une « humiliation »

Le plus haut magistrat de France dénonce les « outrances » de Hollande

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s