Attentats à Paris : polémique sur le drapeau tricolore de Facebook


drapeau-francais-FacebookC’était une idée simple. Facebook propose un filtre qui permet de mettre le drapeau tricolore sur sa photo, en signe de solidarité avec les victimes des attentats du 13 novembre 2015.

Il y a bien un petit parfum de marketing à l’opération, mais l’intention est pour la bonne cause. Des personnes de toutes les générations et de toutes les conditions l’ont adopté. Et évidemment, les critiques ont commencé. Il y a l’écologiste prudent qui considère que le drapeau BBR a une « connotation agressive » et que, par conséquent, cela le gêne de le mettre en ligne, surtout vis-à-vis de ses amis étrangers.

Un « ami » lui rappelle que les étrangers précisément ont utilisé le tricolore pour signaler leur amour de la France et leur solidarité face à la violence. Un pacifiste s’avise soudain que le drapeau français a une portée impérialiste. Il oublie que ses couleurs devaient manifester le retour de la concorde en un temps où le pays frisait la guerre civile, à l’aube de la Révolution.

Plus radical, un militant d’extrême gauche déclare « effacer tous ses amis fb qui mettront le drapeau » et il conclut sans plus d’explication « Désolé, il existe d’autres symboles ».

Une féministe extrême accentue l’attaque, tout ce bleu, blanc, rouge « donne une allure FN à Facebook« .

Et voici peu à la télévision un ancien footballeur regrettait que l’on fasse le procès de ceux qui ne connaissent pas la Marseillaise et préfèrent un autre drapeau, comme s’ils étaient de « mauvais Français ».

Etrange retournement que de se déclarer citoyen d’un pays et d’en rejeter les symboles, complaisance étonnante à un moment où le tricolore porte un idéal de solidarité et de paix à l’heure du deuil.

Le drapeau français n’est pas l’apanage d’une force politique. Depuis l’apparition de la cocarde, vers 1789, ces couleurs ont traversé tous les régimes, dans la peine ou dans la gloire, avant d’être adoptées par notre Constitution, en 1958. Ce symbole appartient à tous et à chacun.

Ne pas le comprendre aujourd’hui paraît totalement décalé, tout comme ne pas admettre que la Marseillaise, l’hymne national depuis 1879, est, certes, un chant guerrier, mais qu’elle dit aussi l’espoir des dépossédés et que, pour cette raison, des révolutionnaires en ont fait partout dans le monde le chant de la liberté.

Prétendre préférer des icônes bricolées en un jour à un signe fondateur de la République signale un raisonnement à courte vue et l’oubli que le contrat qui nous lie à la nation suppose d’en adopter les signes.

SOURCE :

http://www.europe-israel.org/2015/11/attentats-a-paris-polemique-sur-le-drapeau-tricolore-sur-facebook-en-signe-de-solidarite-avec-les-victimes/

Publicités

4 réflexions sur “Attentats à Paris : polémique sur le drapeau tricolore de Facebook

  1. En ce qui concerne la lenteur des secours, il semblerait que ces derniers étaient concentrés autour du Stade de France où se trouvait le Président. Cet état de choses aurait été pris en compte par les terroristes. Ceci dit, toute cette polémique autours du drapeau tricolore, me paraît à moi ridicule. Parler pour ne rien dire… Si on ne se souvient pas des symboles que le temps a effacés, pourquoi les ressortir et les jeter à la face des gens dans un contexte où nous devrions tous être unis. Je constate que les français ne s’aiment pas et c’est ça leur faiblesse !

    J'aime

  2. Attaques islamiques du 13 novembre 2015

    L’ EFFROYABLE FIASCO POLICIER !

    481 personnes touchées dont 129 tuées.

    Paris, vendredi 13 novembre 2015

    ( et selon les informations disponibles dans les médias )

    21 h 40 : début de l’ATTAQUE TERRORISTE ISLAMIQUE au « BATACLAN » par 3 fanatiques armés de fusils d’assaut A.K. 47 et ceinturés de dispositifs explosifs, qui ouvrent immédiatement le feu, sans discontinuer, sur une foule compacte et confinée dans la salle de spectacle ( = assassinat de masse mais pudiquement et unanimement intitulé « prise d’otages » dans tous les médias ! ).

    Bilan ( encore provisoire ) : près de 300 personnes touchées par balles ou par explosifs ( 89 morts, et plus de 220 blessés dont de nombreuses personnes très gravement atteintes, certaines victimes auraient même été peut-être égorgées, cette dernière information ne paraissant toutefois pas vérifiée ).

    00 h 20 : intervention du RAID et de la BRI ( 2 terroristes se font alors sauter, le 3° étant préalablement atteint par des tirs de policiers avant d’ activer sa ceinture d’ explosifs ).

    Délai d’ intervention des forces de police :
    2 heures et 40 minutes.

    En plein Paris et alors que le dispositif VIGIPIRATE est censé être renforcé depuis janvier 2013 ( plan SENTINELLE ), il a donc fallu attendre près de 3 heures avant que la Police n’ intervienne enfin ! ( cela est d’autant plus stupéfiant quand on constate qu’ en déplacement, le moindre ministricule, doté d’ une escouade de sirènes hurlantes, peut traverser Paris en diagonale, en moins de 20 minutes ! ).

    Entre temps, les criminels islamiques auraient vidé l’ intégralité de leurs chargeurs d’armes de guerre dans une foule civile compacte et désarmée.

    Il paraît donc et en définitive, fort probable que cette intervention des policiers, incroyablement tardive, n’ait permis de sauver aucune vie ( …quand il y a le feu dans une maison et que les pompiers arrivent 3 heures après, il n’ y a évidemment plus qu’ un tas de gravats et de cendres à arroser ).

    QUESTIONS :

    – Pourquoi les délais d’intervention furent-ils aussi longs, livrant une foule sans défense à un aussi abominable massacre ? ( = incompétence des services de police ou, encore plus grave, les policiers ont-ils dû attendre de recevoir l’accord expresse du ministère de l’intérieur pour pouvoir enfin intervenir ? )

    – Pourquoi tous les policiers déjà présents très rapidement à proximité de la salle de spectacle ne sont-ils pas immédiatement intervenus ? ( fusse bien sûr et comme c’est leur devoir absolu, au péril de leur vie )… procédures d’intervention inadaptées ? incompétence ? ( en outre et malgré le contexte sécuritaire en cours, les binômes de policiers ne semblent même pas disposer, en plus de leur arme de poing SIG SAUER SP2022, d’ une arme longue dans leur véhicule !? ).

    – Pourquoi François HOLLANDE, Emmanuel VALLS, Bernard CAZENEUVE, Josiane TAUBIRA, Claude BARTOLONE, Anne HIDALGO,… se sont-ils rendus en grand cortège, sur les lieux ( qu’avaient-ils à faire là et sans doute, au risque de gêner l’ intervention des services de secours, des ambulances et autres véhicules d’intervention ) ; il est à noter que ce cortège était entouré ( dixit FRANCE INFO ) d’ un « impressionnant service de protection rapprochée surarmé » ( ces forces de police auraient à l’évidence étaient bien plus utiles aux abords du BATACLAN ).

    – Pourquoi le plan VIGIPIRATE renforcé en plan SENTINELLE s’est-il avéré aussi inopérant, en plein Paris ? face à un tel carnage, les responsabilités des décideurs politiques de premier plan paraissent très lourdement engagées…

    Il s’agissait en l’espèce, de neutraliser un petit effectif de seulement 3 individus ; jamais un tel manque de réactivité et de professionnalisme des services de sécurité ne serait concevable en Russie, aux U.S.A., en Israël ou en Afrique du Sud,…

    Toujours est-il que, dans ce pays où seuls les diverses forces de polices disposent du monopole légal de porter une arme, les conséquences sont effroyables et que sans doute, un grand nombre de vies auraient normalement pu ( et dû ) être sauvées ! ( sachant plus accessoirement, que 90 % des blessés par balle meurent des conséquences directes de l’ hémorragie et nécessitent l’instauration d’urgence, des soins d’ hémostase et de restauration volémique ).

    Certes, il est toujours « de bon ton » d’ affirmer que « les forces de police ont fait un travail remarquable » ; en l’occurrence et si on considère objectivement les faits, cela n’ est, dans cette affaire, manifestement pas vrai.

    Cet effroyable fiasco devrait, me semble-t-il justifier au minimum, l’ouverture d’ une enquête parlementaire.

    J’ai suivi, sidéré jusqu’ à la nausée, le déroulement de ces événements en direct dans les médias… et j’ai tout de suite été effaré de constater l’incroyable inertie des forces de police alors qu’on apprenait en direct et en continu, comment tous ces malheureux étaient impitoyablement flingués comme des lapins piégés dans une nasse… ces faits, d’ une extrême gravité, m’incitent à penser que les Français ont vraiment de quoi s’ en faire pour les semaines et les mois à venir…

    Je demeure hanté par toutes ces images d’ abominations, les photos de cette multitudes de malheureuses victimes désarmées et qui furent totalement abandonnées à leur sort pendant DEUX HEURES et QUARANTE MINUTES… mais aurais-je la moindre explication ? la moindre réponse à mes ( légitimes ) questions ?… il faudra de toutes façons et à l’évidence, rendre quelques comptes aux blessés survivants et aux familles des victimes décédées…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s