Paris et ses musulmans : la télé russe emboîte le pas à Fox News


logoSuite aux propos d’un journaliste de Fox News, qui avait affirmé à l’antenne que Paris comportait plusieurs « no go zone » sous contrôle musulman, la ville de Paris va porter plainte contre la chaîne.

« Une plainte va être déposée dans les prochains jours », a déclaré la mairie de Paris, qui désire attaquer Fox News pour « préjudice » suite à la présentation jugée « erronée » des quartiers de la capitale par Nolan Peterson. Interrogée par CNN ce mardi, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a estimé que les propos du journaliste avaient « nui à l’image, en colportant des informations qui sont mensongères ». « On a été insultés », a-t-elle ajouté.

Malgré les excuses de la chaîne américaine, suite à une opération du « Petit Journal » de Canal+, qui avait inondé sa boîte mail, la ville de Paris a toutefois décidé d’engager une procédure. Pour rappel, Fox News avait affirmé, via l’analyse d’un expert des zones de conflit, Nolan Peterson, que la capitale française été parsemée de zones de non-droit, interdites aux non-musulmans, où les lois de l’islam avaient pris le dessus sur celles de la République, et où l’État et la police ne mettaient plus les pieds.

Au vu des propos du journaliste, le récit apparaissait en effet très exagéré et souvent maladroit, comme lorsqu’il se trompe sur le statut légal des ZUS (Zones urbaines sensibles). Cependant, ce constat se fonde sur une réalité qui tend de plus en plus vers cette direction catastrophiste, alors que la plupart des médias français en dressent le portrait inverse, vivant sur les illusions perdues du « vivre ensemble » harmonieux.

Pourtant, Fox News n’est pas le seul média étranger à dresser cet état des lieux inquiétant de la capitale française : la télévision publique russe vient de lui emboîter le pas. Dans un reportage, épinglé ce lundi par l’émission de France 2 « Un œil sur la planète », une journaliste russe parcourt à pied le quartier de Barbès, présenté comme le « quartier le plus dangereux de la capitale »où vivraient « 90 % de la population musulmane de Paris ». Se dressant en grand pourfendeur des idées reçues, le journal Le Point réplique que « toute statistique à ce sujet est tout bonnement interdite en France ». Passons.

islam-parisPoursuivant sa route, la journaliste constate qu’il est « très facile de s’y perdre, dans ces trois arrondissements de la capitale, pratiquement personne ne parle français ». « Au marché, on ne vend que de la viande hallal, et il y a un très grand choix de vêtements musulmans », ajoute-t-elle en filmant un stand. Cette fois-ci, Le Point, qui préfère jouer sur les mots, précise qu’il ne s’agit pas de « vêtements musulmans » mais d’habits traditionnels « des femmes au Maghreb », qualifiant cette erreur de « désinformation »

Et quand la chaîne russe affirme qu’« une femme sur deux porte la burqa et le niqab, et il ne reste pratiquement pas de non-musulmans dans le quartier », l’hebdomadaire français répond que« ces deux vêtements sont officiellement interdits en France depuis la loi sur le voile de 2010 ». Une fois de plus, Le Point se fie à des théories, à des réglementations, à des lois, mais ne parvient jamais à apporter une réponse concrète à ce qu’affirme la télévision russe, et ce que beaucoup de Français ressentent sans avoir nul besoin de chiffres ou de statistiques.

« A en croire la chaîne publique russe, la France compterait aujourd’hui 11 millions de musulmans (contre 8 millions en réalité, NDLR). Ils composeraient 30 % de la population à Lyon, 40 % à Paris et jusqu’à 60 % à Marseille. Une propagande grossière qui n’est pas sans rappeler les innombrables reportages russes consacrés au “péril islamiste” en Tchétchénie », conclut Le Point.

Déjà un autre reportage diffusé à la télé russe en 2013 avait tenté d’alerter les médias sur le phénomène du Grand Remplacement montrant une France qui se convertissait de plus en plus à l’Islam : les médias français ont bien vite crié à l’exagération pour éviter le débat.

Alors, une question se pose alors : combien faudra-t-il de reportages étrangers, se basant sur un ressenti bien réel, pour que certains médias français cessent de faire l’autruche en se complaisant dans le déni de réalité ?

Publicités

Une réflexion sur “Paris et ses musulmans : la télé russe emboîte le pas à Fox News

  1. Dans la plupart des Etats où il existe des recensements ethniques et religieux officiels, c’est le censeur qui définit arbitrairement les catégories, et le sondé qui choisit sa catégorie, ethnique et sa catégorie religieuse.

    Cette méthode pose les problèmes suivants :
    – le sondé peut mentir,
    – le sondé peut choisir une catégorie « flatteuse » faute de trouver celle qui lui correspondrait le mieux,
    – les enfants ne sont pas sondés – et on invente alors quelque chose pour eux.

    Le fait que les catégories ethniques soient définies par le censeur entraîne que,par exemple, les statistiques du brésil ne veulent plus rien dire,vu l’hybridation. La seule chose qu’elles montrent, c’est que l’hybridation augmente. Les quatre groupes originels grossièrement identifiés, : blancs, afro-brésiliens, asio-brésiliens,amérindiens, diminuent au profit de la catégorie « métis ».
    Le censeur pourrait-il faire autrement ?
    Il lui faudrait, dans l’absolu, remplacer la seule catégorie métis par 11 catégories ! (soit (2 puissance 4) – 5),combinant les 4 groupes originels non-hybrides.
    Aurait-il accomplit ainsi sa tâche ?
    Non, parce que seule une analyse génétique pourrait donner quelque chose de pertinent, et son résultat ne serait même pas une catégorisation de l’individu recensé, mais une distance de chacun aux quatre groupes originels, dont le type central serait d’ailleurs défini lui-même arbitrairement.

    Et bien, pour la catégorisation religieuse, c’est encore pire, d’un point de vue scientifique s’entend.

    En premier, parle-t-on de croyance ou de rite ? Car, dans l’absolu,la religion recouvre des rites et non pas seulement,voire même pas toujours, la croyance correspondante !
    En second, je ne sais pas quantifier une hybridation religieuse,quoique le concept soit qualitativement intéressant. Ainsi, Je connais des musulmans qui ne mangent pas de porc, mais boivent de l’alcool et fêtent noël pour leurs enfants ….Mais que diraient ils en cas de sondage ? Si jamais ils voulaient dire la vérité, ce qui n’est pas couru d’avance.

    En France, contrairement aux Etats-unis, la propension à afficher une vérité s’inverse La religion, en général,est valorisée aux Etats-unis, de sorte que l’on peut fort bien se dire baptiste en public pour faire bien, alors que l’on y croit pas, et que l’on ne va même pas au temple, bien que l’on continue à faire baptiser ses enfants (justement). Et je pourrais le dire des autres religions, y compris l’islam. Et ce, malgré la pression environnante, qui, depuis quelques années, pèse sur les musulmans.

    Et le « meilleur » signe d’intégration aux Etats-unis, pour cette raison de contentieux, ce sera, au pire, de se convertir au christianisme, ou de choisir le christianisme en cas de mixité parentale, et d’afficher cela. Au contraire, en France, le meilleur signe d’intégration du musulman ce sera de se dire non-croyant. Pour la simple raison,évidente, que la religion officielle de la république, c’est bien la foi en l’athéisme et la volonté rituelle d’anéantir toutes les religions sauf la sienne (Marianne and co)

    Ce n’est pas un hasard, si les personnes qui ont été éduqués par des parents musulmans, passent,ici, pour des modèles « républicains » quand elles hurlent leur haine de l’islam à la télé, et justement parce qu’elles affichent cela …..

    Donc, pourquoi et comment les télés russes ou d’obédiences russe, de même que les identitaires, disent 11 millions de musulmans ? (au passage pour moi, c’est 15 milllions de non européens = 12 musulmans + 3 non musulmans !!!! )

    Pourquoi est assez clair. Au delà d’une certaine masse critique, ceux qui se vantaient de ne pas être musulmans alors que leurs parents les ont bien élevés en musulmans, vont changer de bord.

    Le comment est tout aussi clair, même s’il n’est pas scientifique et ne pourra jamais l’être, pour toutes les raisons susdites. Musulman est mis pour : personnes dont les ascendants étaient catégorisés musulmans pour quelque raison..

    C’est justement le critère du ministère de l’intérieur, SAUF QUE, il s’arrête à la seconde génération. Si un des parents est issu d’un pays catégorisé comme musulman,l’enfant est compté comme musulman d’office. Mais, vu qui’il est interdit d’aller plus loin, les personnes de la troisième génération ne seront pas comptés comme musulmans. (et pour mémoire c’est Tribalat, et l’INED qui ont demande que l’INSEE fasse le compte d’au moins deux générations).

    Or, c’est un tord, parce que le premier vivier de conversion « facile » est là : dans la descendance des arrivants non-européens et musulmans.

    La catégorie « potentiellement musulman », en raison de l’ascendance, pourrait passer pour totalement farfelue s’un point de vue scientifique. Elle ne l’est plus du tout s’il s’agit de prévenir le basculement culturel que prévoit la démographie, faute de la seule réaction humaine adéquate : une rétromigration pacifique.

    Et ce qui va se passer, sans cela, c’est même ceci : que des noirs dont les ascendants immédiats sont chrétiens, se convertissent à l’islam, parce que tel est le syndrôme malcolm X, que de regarder l’islam comme une gigantesque vague renversant toutes les frontières et toutes les races, et redonnant fierté à ceux qui se sentent blessés ou sont objectivement rejetés.

    Et on peut les comprendre : l’ »accueil » massif de non-européens en Europe est une imposture de toutes les parties en présence.

    Mais quoi qu’il en soit, l’amour ne se commande pas, et quand on prétend le commander on ne suscite que la haine.

    —————

    « Aucun peuple n’est à ce point mentalement défait qu’il laisse conquérir son territoire sans réagir, même si les autorités publiques collaborent avec l’envahisseur – on l’a assez vu. La bienveillance originelle de certains se mutera en distance, la distance des autres en rejet, et ce qui ne peut se faire au grand jour se fera dans la nuit. L’Histoire ne connaît pas de telles dépossessions de territoire sans KKK ou escadrons de la mort, que la police laisse agir, étant elle-même paralysée. Et ce que la raison publique n’aurait pas su faire se ferait finalement dans la déraison privée »

    https://retromigration.wordpress.com/2013/05/28/retro-migration-pourquoi-et-comment/#P6

    —————

    Si non vis bellum, para pacem
    Revertenda est migratio

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s