Taubira : une grande amnistie contre la récidive ?


A l’exception des personnes coupables d’homophobie, envers qui Christiane Taubira recommande aux procureurs dans sa circulaire du 23 juillet, publiée au bulletin officiel le 30 août 2013 de « retenir systématiquement la circonstance aggravante de l’orientation sexuelle de la victime », la ministre de la Justice défend sa réforme pénale, destinée à vider les prisons.

Image

En effet, si le Président de la République et le Premier ministre insistent lourdement et presque obsessionnellement sur la sécurité des Français, leur objectif réel est bien de trouver le moyen le plus efficace de vider les prisons. Puisque la gauche est convaincue que la prison est l’école du crime et, en tout cas, la cause exclusive de la récidive, il est en effet imprudent d’envoyer des gens en prison. La droite était beaucoup moins audacieuse et pleine de contradictions : d’un côté, la loi Dati de 2009 enjoignait au juge de ne pas mettre en prison les condamnés à des peines de moins de deux ans, et de l’autre, Sarkozy se méfiant du laxisme compassionnel des juges, leur imposait des peines-plancher en dessous desquelles ils ne pouvaient descendre pour les récidivistes. Une politique erratique qui a successivement vidé et rempli les prisons. La gauche, au moins, a le mérite de la cohérence, elle supprime les peines-plancher. La peine de probation pour les moins de cinq ans, quel que soit le nom qu’on lui donnera si elle acquiert force de loi, permettra de faire sortir des milliers de prisonniers, une sorte d’amnistie géante, un air de fête révolutionnaire. Car c’est bien une victoire révolutionnaire, celle du Syndicat de la magistrature, dont les hommes tiennent la place Vendôme depuis l’arrivée de Taubira. Le délinquant est, pour le syndicat, une victime, une victime d’une société bourgeoise, patriarcale, raciste, victime d’une société qui n’aime pas les jeunes, les immigrés, victime qu’il faut protéger et éduquer dans la liberté car, c’est bien connu, on n’obtient rien par la contrainte…

Pendant ce temps là, des opposants au mariage homosexuel, sont incarcérés manu militari à Fleury-Mérogis, pour des condamnations de deux mois de prison ferme…

Elle est pas belle notre justice ???

Publicités

Une réflexion sur “Taubira : une grande amnistie contre la récidive ?

  1. Pingback: Taubira : une grande amnistie contre la récidive ? | Liberté d'opinion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s